AU TRAVAIL AVEC GABY

Support d'aide et travaux avec élèves
 
AccueilPORTAILFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Ma pratique pédagogique sur un autre sujet que le numérique ; l'évaluation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin-Gab
Professeur
avatar

Nombre de messages : 10290
Age : 51
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Ma pratique pédagogique sur un autre sujet que le numérique ; l'évaluation.   Sam 29 Nov 2014, 08:56

Dans le prolongement d’une inspection, au cours de laquelle il a été entre autres question de l’évaluation, il m’a été demandé de diffuser le plus largement possible un passage du dossier que j’avais constitué pour cette occasion, passage concernant ce sujet.
Je me suis demandé comment je pouvais faire.
L’idée de mettre en ligne, dans la partie accessible aux invités, un élément portant sur ma pédagogie, un élément autre que ce qui concerne ce lieu, était un moyen possible.
Bien sûr, ce qui suit n’est qu’un aperçu, une pierre à l’édifice. Commençons par la citation du passage concerné, une brève analyse suivra. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas ouvrir un espace d’échanges sur la question mais les modalités resteraient à définir. Et puis, le temps est une donnée incontournable. J’ai la conviction qu’on ne doit pas surtout pas contraindre les professionnels que nous sommes à suivre un carcan chiffré. La société est malade d’être réduite à du comptable. Ici, c’est à chacun de définir son positionnement, ses buts, le réglage de sa mire. En ne perdant jamais de vue que l’on adapte son travail à son lieu, au type de public que l’on a. Ils sont tous des Hommes, mais chacun est différent. C’est bien pour ça que le métier est passionnant.
Trève de blabla, en route,
                             
                                                                                                       
Admin-gab a écrit:
APERÇU DE MES PRINCIPES/MODALITES DE CORRECTION


[...]
Mais le cœur de l’explication reste la légitimation de mon barème. Ce qui suit concerne tous les contrôles écrits, (sauf le dernier bac blanc de Tale).
- La plus basse note attribuée est systématiquement 7 (sauf exception, en ce cas, l’élève comprend qu’il y a un gros problème)
- Une copie très imparfaite, mais attestant d’un effort sérieux, de progrès, décroche un 10.
- Une copie excellente peut aller aisément vers 18-19 (le 20 existe !).
- Une copie qui traite le sujet, imparfaitement et incomplètement peut espérer un 12
Etc, partant du principe qu’il y a une souplesse en fonction de l’exercice, les progrès… Il est expliqué aux élèves que les barrières significatives sont : 7, 10, 12, 14, 16. Le moment de la correction où je décris mes attentes et justifie les fourchettes est très écouté. A l’usage, ce système fonctionne. Clair, expliqué en amont puis aval, il est intégré. L’estime de soi est meilleure. On évite les notes « mortelles », les tensions. Et il est dit que si l’effort est sérieux, il n’y a pas de problème. Depuis la mise en place de ce système,  je n’ai plus de copies expédiées. On peut dire que l’élève est responsabilisé. Mais sait aussi qu’un 9 est vraiment insatisfaisant.
Les notes en dessous de la moyenne sont plus rares. Les élèves sont plus confiants en eux-mêmes. En outre, un élève qui n’a pas la moyenne peut systématiquement refaire le devoir. Et j’impose à certains  de le refaire, le plus souvent pour m’assurer qu’il a au moins assimilé la correction collective. Imaginons un 8  (coef 2) suivi d’un 14 (coef 1), cela revient à 10, opération blanche. Mais l’élève a travaillé, progressé. C’est le but.
Je pourrais développer un paragraphe sur les croquis, ce serait intéressant mais la règle est une page-un thème, je m’y tiens.


© Admin-gab sous son vrai nom, Novembre 2014


Je n’avais pas tout dit, parce qu’un dossier ne peut tout évoquer. Il fallait forcément s’en tenir à un aperçu, au moins fidèle à l’esprit.
Commençons par désamorcer une grenade. Je ne suis pas ici dans l’opportunisme (puisque la bienveillance a été à l’ordre du jour à la rentrée, pour le reste agitée, de 2014). Simplement par le fait que cela fait plus de deux ans que je suis cette logique. D’abord  du bout des lèvres, pour éviter les remous que je craignais. Puis elle est devenue un élément clé, que j’explicite aux élèves lors de la première correction, aux parents si besoin mais j’ai peu de questions de leur part, et c’est tant mieux. Un jeune ne se réduit pas, redisons-le, à une ligne de statistiques. On est dans l’humain.
J’ai en fait entamé cette démarche depuis bien plus longtemps. L’exercice croquis en a été le déclencheur. Au lycée, c’est une méthode à travailler sur le long terme, dès la 2de puis régulièrement. Les cours ne peuvent suffire. On donne donc des travaux à réaliser « à la maison » (au café si on veut mais bon, c’est moins pratique en l’occurrence). Au bas mot, quand un élève réalise un croquis sur un sujet nouveau, qui ne se limite pas à de l’imitation, il en a pour deux heures. Au moins. Dans tous les cas, si on lui attribue un 05, parce que de gros défauts sont présents, l’effet est désastreux. Travail long => non rentable => arrêt définitif de l’effort. Cette application de la "théorie des dominos" me paraît légitime. Or donc, depuis très longtemps, tout travail de croquis à la maison part d’une base de 10 (là encore, exceptions toujours possibles). Puis on ajuste, selon une fourchette proche de ce que l’on trouve précédemment.
Par exemple, il est dit aux élèves que les critères sont les mêmes mais que l’exigence augmente avec le temps. Un même croquis aurait disons, 15 en octobre et 12 en avril. S’ils le savent avant, ils l’admettent comme une donnée. Négociable, jusqu’à un certain point. Cette partie est d’ailleurs intéressante. Car ils aiment être associés aux critères. Cela devient une pratique « auto-évaluante », l’exercice devient ludique, formateur, je dirais même que le croquis finit par être accessoire (un comble…)
A ce sujet, je viens de rendre, hier, un croquis en Première. La jeune fille a réalisé un excellent travail en termes visuels, le soin est irréprochable. MAIS la légende est disqualifiante. J’ai mis 11. Mais je savais que l’effort valait plus. Dans le même instant, j’ai bien vu l’émotion monter. Alors je lui ai dit. Si tu veux, tu peux le refaire. Je sais qu’elle a juste la légende à repenser, et comme elle a désormais la correction,  elle va bien faire. En outre, elle a compris les erreurs de son raisonnement, compris qu’un croquis est d’abord la réponse à une question, la légende n’est pas juste une liste d’informations. Je ne vous apprends rien. Mais elle, si. Elle a été contente de pouvoir rattraper son échec, bien sûr, elle n’appréciait que moyennement de devoir user de son temps pour RE-faire mais au moins, elle va pouvoir rétablir l’équilibre.
L’exemple se suffit à lui-même, merci 2014MATHILDE1.
Avec le temps, j’ai transposé ce principe aux écrits. Les axes sont donc de donner confiance, construire le progrès, valoriser l’effort, expliquer (et non justifier, là les parents ont un rôle essentiel). Certains marchent à 10 mois, d’autres à 18. On tombe, on se relève. On retombe…etc. mais à la fin, tout le monde maitrise.

Je dois laisser le temps et la place au lecteur de tracer son propre sillon. On pourrait aller bien plus loin, l’origami est ici une feuille de papier aux dimensions infinies. La déplier sans cesse est possible. Mais je choisis de m’en tenir là.
Merci d’avoir mangé ce énième chamallow,

Et comme disait un ancien chef d’établissement, amitiés pédagogiques !!!
Rédigé le 29-11-14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autravailavecgaby.forumactif.fr
Admin-Gab
Professeur
avatar

Nombre de messages : 10290
Age : 51
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Ma pratique pédagogique sur un autre sujet que le numérique ; l'évaluation.   Sam 29 Nov 2014, 09:56

Pour finir, ce sujet est verrouillé, non pour empêcher la discussion, l'échange ici. Mais parce qu'en l'état, il me paraît plus intéressant d'en parler chacun dans sa salle des professeurs qu'avec un collègue inconnu.
cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autravailavecgaby.forumactif.fr
 
Ma pratique pédagogique sur un autre sujet que le numérique ; l'évaluation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Urgent !!! Qui peut résoudre cette cas pratique en Dr fiscal
» Projet pédagogique ou personnel pour le Master 1 Géographie et Aménagement
» "littérature et société": des idées lumineuses?
» Reforme BAC pro 3 ans: quel intitulé pour la partie mesure et essai "expérimentation"?
» Droit de l'environnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TRAVAIL AVEC GABY :: LA LETTRE ET L'ESPRIT :: Règlements, finalités et moyens.-
Sauter vers: